« La larme »



Une larme coule,
lentement,
sans retenue,
vers le caniveau de ma vie...

Minuscule, presque inexistante, elle se mêle
au flot de mes émotions passées :
amour, tristesse, jalousie, bonheur...
mais surtout à mes douloureuses blessures

Reflet de mes espoirs ulcérés
tragiquement, elle ruissèle,
le long de mon âme transie
sous des regards empathiques

Un regard la cueille,
Doucement,
Avec un sourire,
Vers un nouveau chemin de vie...

Elle s'y laisse dorer
sécher, évaporer.
Elle se fond dans ce regard
En quête d'une possible parcelle d'amour

Larme d'espoir, dans l'azur elle chemine,
tendrement,
vers un coeur paysage,
de mes blessures naît un éclat d'amour.

la passion renaît, et m'emporte
langoureusement,
dans l'écrin de mes cieux refoulés
désormais la vie devient nouvelle

Et je me noie comme on chante
Dans ce flot de jouvence
Dans cette perle d’eau
Que les hommes appellent… espérance.



"A plusieurs..."


(Le 04/11/2003 par A-coeur-perdu, Cocoon, Mathi et Lanédo)