A plusieurs...

 

 Calme !

Rassurée, je dors
Comme un bateau dans le port
Abri de ton corps

 Envoûté j'écoute
L'absence de bruit dehors
Ce silence est d'or

 Bercée par les flots
Vague à l'âme et coeur gros
J'étouffe mes sanglots

 De flux en refus
Ma vie s'écoule, isolé
J'entends mes larmes

 Mes larmes salées,
Coquillages acidulés,
La vague a roulé

Le vent des marées
M'éloigne inlassablement
Des ombres passées

 Au ciel délavé
brillent des espoirs couvés
la vie s'est levée

 Quand la nuit se pose
Les ombres disparaissent
La brume se tait


(Écrit en juin 2007 par Nicky et Lanédo)